Zéro déchet, anti-gaspillage, éco-responsable… ce sont des termes que l’on entend de plus en plus. Simple curiosité, envie de prendre soin de la planète, besoin de faire des économies… Nous avons tous une raison différente pour nous intéresser à ce sujet. Mais quand on démarre à s’intéresser à ce sujet, nous ne savons pas toujours pas quoi démarrer.

Dans cet article, nous vous donnons des pistes pour intégrer le zéro déchet dans votre quotidien. Ce sont des astuces que j’ai moi-même mises en place chez moi. Attention, ne cherchez pas la perfection dès le départ ! C’est comme quand vous démarrez les programmes diététiques Feeling Food : chaque chose en son temps, on ne culpabilise pas et on avance petit pas par petit pas.

L’idée n’est pas de passer de la sur-consommation au zéro déchet en un claquement de doigts. Non. Il est essentiel de trouver les astuces que vous pouvez facilement intégrer dans VOTRE quotidien. Ensuite, vous continuerez avec l’astuce suivante, etc.

Astuces zéro déchets et anti-gaspillage dans la cuisine

Dans la cuisine, l’idée est de remplacer les éléments jetables par des produits lavables et ré-utilisables. Concernant les produits d’entretien, vous pourrez trouver mes astuces dans la section « QUOTIDIEN » de l’article.

1/ Le tawashi

Le tawashi remplace les éponges jetables que l’on utilise pour faire la vaisselle. Vous pouvez l’acheter ou le faire vous même à partir de collants usagés, vieux t-shirts, etc. Pour un effet « grattant » (vous savez, pour remplacer le côté vert des éponges), une amie m’a offert un tawashi réalisé à partir d’un fil à crocheter. C’est juste une tuerie !

Si vous ne savez pas comment faire un tawashi, no stress y a plein de tuto sur le net. Cela prend 10 minutes à tout casser. Il y a aussi plein d’exemples sur Pinterest.

38 astuces faciles pour démarrer le zéro déchet et anti-gaspillage

Les tawashis sur Pinterest

2/ Les essuies tout lavables

Les essuies tout doivent être l’un des éléments les plus utilisés dans les cuisines françaises voir même du monde entier. Sauf que malheureusement, c’est aussi une perte financière pour chaque foyer et un gros polluant. De mémoire, c’est l’une des premières choses que j’ai envoyé valser quand j’ai démarré ma démarche réduction de déchet. Et finalement, nous avons vite pris l’habitude. Même si nous avons encore des invités qui regardent nos essuies tout lavables avec curiosité.

Perso, c’est une amie qui me les a fait avec amour ! Elle m’a fait la surprise de réutiliser un tissu qui venait de ma grand-mère, auquel elle a ajouté une face coton type serviette de bain. Vous pouvez aussi les acheter auprès de couturières ou sur Etsy. Cela peut paraitre un peu cher, mais sachez que c’est largement rentabilisé ! Et pour le coup, c’est votre poubelle et la planète que vous remercierons.

38 astuces faciles pour démarrer le zéro déchet et anti-gaspillage

Essuies tout lavable

3/ Serviettes en tissu

Il y a quelques années, je me moquais de ma mère et de ses serviettes en tissu. Et maintenant, elles me font grave penser à ma grand-mère. Normal, j’utilise encore celles qu’elle avaient cousu, il y a au moins 30 ans, à partir de chutes de tissus. Là encore, je ne reviendrai pour rien au monde en arrière. Nous avons chacun la notre à table et une fois le repas terminé, nous les plions et hop, elles vont dans leur petite place. Ma fille a pris l’habitude d’aller les chercher, c’est elle qui les plie après le lavage et qui les range.

Si vous vous sentez l’âme couturière, vous pouvez même vous lancer et les faire tout.e seul.e !

4/ Pailles inox

Si vous avez des pailles en plastique, il n’y a rien de plus facile que de les changer et de partir sur des pailles en inox.

Perso, j’ai pris celles dont je vous ai mis le lien ci-dessus. Pourquoi plusieurs tailles ? Parce que ma puce aime boire ses yaourts et son chocolat chaud avec une paille et que les grandes ne sont pas hyper pratiques. Le fait qu’il y ait les brosses c’est top ! Cela permet de bien nettoyer l’intérieur des pailles.

5 / Perles en céramiques – stop à l’eau en bouteille

Les perles en céramiques… Mon grand amour ! J’ai même écrit un article à ce sujet sur le blog. Elles m’ont permis d’arrêter d’acheter deux packs d’eau par semaine et d’avoir une poubelle jaune bien moins remplie.

Je vous laisse jeter un œil sur l’article si vous voulez en savoir plus. Ici, je vous dirai juste qu’elles ont changé ma vie.

astuce pour ne plus acheter de bouteille d'eau

Astuces zéro déchets et anti-gaspillage : frigo et l’alimentation

Nous continuons avec des astuces liées à la cuisine, mais plutôt du côté de l’alimentation. Encore une fois, ce n’est pas exhaustif et ce sont des pistes pour vous accompagner dans cette démarche vers le zéro déchet et l’anti-gaspillage.

6/ Garder les épluchures de légumes

Cette astuce ne « fonctionne » que si vous achetez des produits issus de l’agriculture biologique. Sans vouloir vous poussez à consommer bio ! C’est juste que via une agriculture « classique », les pesticides seront présents sur les épluchures de vos légumes et je préfèrerais que vous évitiez d’ingérer encore plus de merde que nous ne le faisons déjà.

C’est très simple, lorsque vous allez cuisiner des légumes, mettez les épluchures dans un sac de congélation que vous conserverez au congélateur. A chaque fois que vous avez de nouvelles épluchures : hop dans le sac.

Une fois le sac plein, remplissez une cocotte d’eau. Plongez les épluchures dans l’eau et faites cuire le tout 1h environ. Une fois que c’est fait, passez l’eau dans un chinois, répartissez le bouillon dans des contenants et hop, au congélateur ! Vous aurez ainsi un bouillon de légumes à dispo que vous pourrez utiliser selon vos besoins.

Les épluchures pourront ensuite être jetées au compost (si vous en avez un).

7/ Compost ou poubelles spéciales bio-déchets

Un compost… j’avais peur d’en avoir un au départ. Je pensais que ça puait, que j’allais avoir plein de méchantes bêtes, qu’il fallait être hyper cal.e pour s’en servir correctement. Au final, rien de tout cela ! J’en suis totalement ravie ! Pas d’odeur, pas de bêtes (à part des larves dans le compost mais cela nous permet d’avoir d’édifiantes discussions chaque année avec ma fille), un super fertilisant pour mes plantes et moins de déchet dans la poubelle classique !

Je me prends pas la tête pour l’utilisation. Je fais au feeling et cela fonctionne très bien.

Là où j’habite, le composteur nous est offert par la métropole. Je sais également qu’ils participent à l’achat d’un lombri-composteur. Solution idéale pour ceux qui n’ont pas accès à un jardin.

Il existe également un système de collecte de bio-déchets dans certaines villes. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

Pour aller plus loin dans ce sujet de « poubelle », j’étais passée aux sacs poubelles biodégrables à la place des sacs poubelles classiques. Les biodégradables se trouvent également dans les grandes surfaces classiques (souvent, ils sont verts). Mais depuis peu, j’ai décidé d’aller plus loin et j’ai acheté les sacs compostables et méthanisables Pur Bag. Je vous le dis direct, c’est un budget (1€ le sac de 26L si on prend le pack avec 26 sacs).

Il y a plusieurs choses qui font que je suis passée à ces sacs : déjà, j’ai globalement moins de déchets donc je jette moins souvent ma poubelle. Mais surtout, j’ai testé les sacs dits « biodégradables » (les fameux verts) et ils ne le sont pas réellement dans le sens où ils mettent des dizaines d’années à disparaitre et ils sont réalisés à partir de plastique. Du coup, je sais que la composition des sacs Pure Bag fait qu’ils se désintègrent réellement et comme je sais aussi que nous aurons toujours des déchets à mon domicile, je préfère limiter mon impact en utilisant ses sacs.

8/ Ne pas jeter les restes

Prenez l’habitude de ne pas systématiquement jeter vos restes ! Même si il ne reste des pâtes que pour 1/2 personne alors que vous êtes 4, vous pourrez les réutiliser lors d’un autre repas.

Il ne faut pas avoir peur/honte d’intégrer un repas reste dans la semaine. Vous pouvez également les prendre le lendemain pour déjeuner à votre travail.

Si vous ne savez pas comment utiliser les restes, vous pouvez jeter un œil sur Pinterest ou taper l’ingrédient dans la barre de votre moteur de recherche. Vous verrez, internet est une mine d’idées !

N’hésitez pas à nous suivre sur notre compte Instagram, je suis madame « restes » et je trouve toujours un moyen des les réutiliser.

9/ Penser à congeler

Votre congélateur sera votre allié ! Et oui. Par contre, ne congelez que les produits que ne l’ont jamais été ! Même si vous avez fait cuire votre viande, ne la remettez JAMAIS au congélateur.

Exemple : vous avez fait une pizza maison et il en reste 2 parts. Et bien cela file au congélateur.
Idem avec des lasagnes. Et si il n’y en as pas assez pour toute la famille et bien cela servira pour une lunch box.

Quand vous cuisinez, essayez de faire des quantités un peu plus importantes et d’en congeler une partie. Cela pourra vous aider en cas de flemme.

10/ Organiser vos repas

Organiser ses repas, c’est carrément chiant au départ. MAIS, sur le long terme on y gagne : on a plus à réfléchir quand on rentre du boulot, on fait moins de gaspillage, on mange équilibré, et on économise. Ben oui ! Comme on prépare le planning selon ce qui se trouve dans nos placards, on évite les achats superflus.

Et comme on sait ce qu’on va manger, et que l’on a acheté selon le planning, et bien il n’y plus rien qui traine dans le frigo et qui moisi !

Dans cet article, nous vous expliquons comment faire : « Organiser ses repas : les atouts ». 

11/ Emmener sa lunch box au travail

Si le midi vous mangez au travail, et qu’il n’y a pas de cantine, essayez de prendre votre repas maison. Encore une fois, cela demande de l’organisation, mais sur le long terme les bénéfices sur votre portefeuille et votre santé sont énormes ! Et de plus, cela vous évite d’aller acheter en extérieur et de multiplier les déchets « inutiles ».

12/ Éviter d’acheter des produits industriels

Cela peut paraitre bête, mais je pense que c’est la base. Essayer un maximum d’éviter les achats de produits industriels / tout prêts. Ce n’est pas facile, surtout quand on a pas l’habitude de cuisiner. Mais là encore, il ne faut pas chercher la perfection. Il faut y aller petit à petit. Et se faire aider si besoin.

Je vous partage l’article de Maman s’organise que je trouve très bien fait à ce sujet :  » Minimalisme alimentaire, pourquoi et comment vous y mettre »

Et si vous avez besoin d’un accompagnement pour manger équilibré et adapté à toute la famille, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. C’est comme qui dirait notre spécialité !

Astuces zéro déchets et anti-gaspillage : les courses

Alors, là, je ne vais pas forcément aborder le shopping de manière générale, mais plutôt me concentrer sur les courses alimentaires. Si vous êtes intéressé.e pour mettre en place de nouvelles habitudes également au niveau de votre garde-robe, je vous conseille le blog de « Camille se lance ». Ses astuces sont faciles à mettre en place.

De notre côté, c’est parti pour les courses !

13 / Marchés/producteurs locaux

Je suis certaine qu’il y a un marché sur votre commune. Alors, il est vrai que des fois, cela ne tombe pas un jour adapté à notre planning professionnel. Mais essayez de voir ce qu’il en est. En cherchant sur internet, vous trouverez rapidement la réponse.

Contrairement à ce que l’on peut penser, les produits au marché ne coûtent pas plus chers qu’en grande surface. On peut facilement y présenter nos propres contenants pour que les vendeurs y mettent les produits que l’on achète. Et c’est aussi le bon endroit pour trouver les producteurs locaux et donc acheter des produits d’ici et éviter de se retrouver avec des produits qui ont fait le tour du monde (même si on a pas vraiment le choix pour les bananes !).

Alors non, tout n’est pas rose sur un marché. Il y a également des vendeurs qui proposent des produits cultivés dans d’autres pays et qui ne sont pas de saison. Petit à petit, vous prendrez vos habitudes et vous saurez faire la part des choses.

Ce qu’il y a de chouette avec les marchés, c’est que c’est aussi l’occasion de se balader en famille. Cela ne gâche rien !

14 / Sacs à vrac

Tout comme les tote bags (les sacs en tissu), il faudrait toujours avoir des sacs à vrac à porter de main.

Au marché, en grande surface, au magasin à vrac, à la boulangerie… même chez le fromager ! J’essaie toujours d’avoir un sac à vrac avec moi. Cela permet d’éviter tous les petits sacs que l’on nous donne à droite et à gauche.

N’ayez pas peur ! Peut être que les premières fois, on vous regardera bizarrement. Mais maintenant, je ne vais plus chez le boulanger sans mon sac à vrac. Oui, le sac en papier qu’ils vont me donner est recyclable/compostable (c’est pas valable partout !). Mais au-delà, cela fait un déchet supplémentaire que l’on peut facilement éviter.

Vous verrez, vous ferez même sensation auprès de certaines personnes !

Personnellement, j’utilise ceux là.

38 astuces faciles pour démarrer le zéro déchet et anti-gaspillage

16 / Faire une liste de courses

Cela peut paraitre étonnant, voir basique, mais avoir une liste de courses est primordial pour éviter le gaspillage. L’idéal serait qu’elle soit associée à un planning de menu et qu’à partir de celui-ci, et de ce que vous avez dans les placards + frigo, vous n’achetiez que l’essentiel.

Cela vous évite les achats compulsifs, les doublons et les oublis au fond du frigo !

15 / Faire ses courses en vrac

Alors oui, cela risque de vraiment chambouler vos habitudes. Mais niveau zéro déchet, c’est le top ! De plus, vous ne prenez que ce dont vous avez besoin.

Les boutiques de vrac commencent à bien se développer et proposent un choix de plus en plus complet. N’hésitez pas à aller faire un tour même si vous n’acheter pas. Simplement pour découvrir, poser vos questions et prendre vos marques.

La première fois que j’ai mis les pieds chez Citizen Market (boutique de vrac de Montpellier), je me suis sentie comme une extra-terrestre. Cela allait totalement à l’encontre de mes habitudes ! Mais j’ai été tellement bien accueillie, les gérantes ont répondu à toutes mes questions, ont été hyper patientes et m’ont mise hyper à l’aise.

Allez, des sacs à vrac, des bocaux, votre liste de courses et c’est parti ! En plus, vous savez quoi, c’est pas plus cher que dans une grande surface. Vous seriez même surpris.e par certains prix.

17 / Des achats raisonnés

Comme nous vous l’indiquions en début d’article, nous ne cherchons pas la perfection ! Il va donc très clairement vous arrivez de continuer à acheter des produits industriels. Si c’est le cas, essayez de privilégier les contenants en carton (recyclables) et en verre (qui se recycle à l’infini !).

Autres démarches :

  • privilégier les produits de saison
  • privilégier les produits locaux
  • privilégier les produits made in France

Astuces zéro déchets et anti-gaspillage : dans la salle de bain et les toilettes

La salle de bain est la première pièce par laquelle je me suis attaquée quand j’ai démarré ma transition vers le zéro déchet et l’éco-responsable. Au départ, on a l’impression qu’on va pas s’en sortir, que l’on change radicalement d’habitudes. Mais en fait, cela se fait plus simplement qu’on ne le pense.

J’avais plein d’à priori quand j’ai démarré tout cela. Puis aujourd’hui, c’est tellement ancré dans notre quotidien que nous ne faisons même plus attention à tout ce que nous avons mis en place.

18 / Lingettes démaquillantes

Je crois que c’est le premier élément zéro déchet qui est arrivé dans la maison. Fini les cotons ! Bonjour les lingettes Lamazuna.

Dans la foulée, j’ai viré mon démaquillant bi-phase spécial maquillage waterproof pour simplement utiliser de l’huile végétale (amande douce, coco, jojoba… cela dépend ce que j’ai sous la main). Et il va sans dire que j’ai également mis le hola dans ma trousse à maquillage

19 / Lingettes lavables pour les petits et grands

Pour tout ce qui est toilette de chat, bavures enfantines etc, il est tout à fait possible d’utiliser des lingettes lavables et/ou des gants de toilette.

Oui, il faut les laver. Mais ce n’est pas ce qui remplira votre machine à laver. En tout cas, votre poubelle sera moins pleine ! (d’ailleurs, pour nous aider j’ai viré la poubelle de la salle de bain)

20 / Shampoing solide

Surement mon 2ème pas vers le zéro déchet dans ma salle de bain ! J’en ai testé plusieurs de différentes marques. Je n’étais absolument pas convaincue ! Il faut savoir que le passage de nos cheveux des produits cracra vers les produits plus naturels ne se passe pas de la même façon pour tout le monde. Mais 3 ans plus tard, je ne ferai pas marche arrière.

L’idéal serait de le faire soi-même (pour être sur.e d’avoir un produit adapté à nos besoins). Moi, je refusais ! Trop peur de perdre mes cheveux… ou d’avoir des réactions bizarres. Puis un jour, une amie m’a offert un shampoing solide fait maison : la révélation. Depuis, je me fais le mien et je ne reviendrai pas en arrière.

Ma recette. Cela prend 10 à 15 minutes à faire et il dure des mois !

38 astuces faciles pour démarrer le zéro déchet et anti-gaspillage

Mon shampoing solide hydratant et anti-frisottis

21 / Savon solide

Le savon solide… nos grand-mères n’utilisaient que ça ! En tout cas les miennes. Quand j’ai voulu viré les gels douches de la maison et passer au savon solide, je me suis retrouvée comme face à un océan, face à un mur ou complètement larguée ! A vous de choisir.

Effectivement, nous pourrions croire que c’est simple d’aller au supermarché et prendre un savon solide. Sauf que personnellement, vu la sensibilité de ma peau ET le processus de fabrication des savons de grandes surfaces… cela ne pouvait pas être aussi simple.

J’ai mis hyper longtemps à me décider puis je me suis tournée vers internet (les savons en magasin bio coûtent assez cher et franchement, ils ne sont pas forcément top que ce soit dans la composition ou le processus de fabrication) : La Savonnerie des Monédières

22 / Oriculi

Ce petit bâton en bois (hyper utilisé au Japon) remplace les coton tiges. Nous étions hyper septiques au départ, puis finalement il est entré dans nos habitudes.

Nous avons ceux de Lamazuna, mais j’ai vu que d’autres marques le propose maintenant.

23 / Brosses à dent compostables

Mon seul conseil : les brosses à dent compostables en bambou.

38 astuces faciles pour démarrer le zéro déchet et anti-gaspillage

24 / Éviter le surplus de cosmétiques : huiles végétales

Plus vous allez avancer dans le zéro déchet, plus vous allez vous rendre compte que beaucoup de choses sont finalement inutiles. Et c’est d’autant plus vrai dans la salle de bain.

Avant d’acheter une nouvelle crème de visage ou de corps, ou même un démaquillant ou un masque pour les cheveux, n’hésitez pas à jeter un œil du côté des huiles végétales.

Vous trouverez pas mal d’indications sur le site Aroma -Zone.

Par contre ! Même si le site donne envie et que c’est génial de pouvoir faire ses produits cosmétiques maison, l’idéal serait d’abord de ne pas recréer les choses que vous achetiez mais bien d’éliminer et de ne garder que l’essentiel. Il y a pas mal de groupes sur Facebook dans lesquels vous pourrez piocher des infos.

=> « Cellulite, comment s’en débarrasser » dans cet article, vous trouverez une vidéo qui vous explique pourquoi les crèmes anti-cellulite sont inefficaces. C’est valable pour tout un tas d’autres produits cosmétiques.

25 / Une bouteille d’eau dans la cuvette des WC

Cette astuce, toute simple, permet d’économiser plusieurs litres d’eau par an et vous ne verrez absolument pas la différence.

Il suffit de glisser une bouteille d’eau pleine dans le réservoir d’eau de vos toilettes.

26 / Les lingettes « pipi »

Cette astuce, c’est vous qui voyez si vous voulez vous lancer ou pas ! L’idée est d’utiliser des lingettes lavables (cela peut être de vieilles serviettes de toilette coupées) que vous utilisez à la place du papier toilette. Ensuite, cela part à la machine.

Etape intermédiaire : prendre des rouleaux de papier toilette compact : 4 rouleaux = 12. Pour avoir testé, cela fonctionne et cela permet d’avoir moins de rouleaux en carton en envoyer à la poubelle.

Autre possibilité, mais il faut une installation : une douchette dans les toilettes.

Astuces zéro déchets et anti-gaspillage : au quotidien

Dans cette partie, vous trouverez des astuces valables pour tous les jours et toute la maison.

27 / Le spray magique ou le pschittt qui va nettoyer toute ta maison

J’ai découvert cette recette de produit d’entretien lorsque j’ai découvert la méthode FlyLady. Avec ce produit d’entretien à base de vinaigre, on peut nettoyer toute la maison.

Dans un contenant pschit (vous savez les pistolets dans lesquels il y a les produits d’entretien) :

  • Mettre 2/3 d’eau
  • 1/3 de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe de liquide vaisselle
  • Facultatif : ajouter quelques gouttes d’huile essentielle – pour ma part huile essentielle de tea tree (qui désinfecte et assainit) + citron (pour l’odeur)

Attention aux huiles essentielles si vous avez des enfants en bas âge. Celle d’arbre à thé (tea tree) est OK, mais n’hésitez pas à vous renseigner pour les autres.

28 / Le savon noir

C’est l’idéal pour les sols ou pour frotter là où le pschittt magique ne suffit pas.

Perso, depuis que j’ai un aspirateur qui lave aussi le sol, je n’utilise plus rien ! Juste de l’eau chaude avec de l’huile essentielle d’arbre à thé. Du coup, mon seul produit dans le placard est le pschittt magique.

29 / Les microfibres

Exit les éponges jetables ! Les tawashis permettent de laver la vaisselle et les microfibres, tout le reste.

30 / Éteindre les lumières dès que l’on sort d’une pièce

Encore un point qui peut paraitre futile, mais lorsque l’on a des enfants, il est important de leur apprendre rapidement à éteindre les lumières quand ils sortent d’une pièce.

Et même nous les adultes, cela peut nous arriver d’oublier.

31 / Éviter de prendre la voiture

Je ne dis pas qu’il faut stopper la voiture ! Mais ce serait chouette pour la planète, et votre corps, si plusieurs fois par semaine vous essayiez d’aller chercher le pain à pied, si vous essayez de prendre les transports en commun, le train pour partir en vacances, le vélo pour amener les enfants à l’école…

L’idée aussi serait, si vous n’avez pas l’habitude, d’intégrer un peu plus d’activité physique dans votre quotidien.

32 / Débrancher tous les appareils inutilisés

Le grille pain, la télévision, les chargeurs de téléphone… il faudrait débrancher tous les appareils que vous n’utilisez pas.

33 / Faire le tris dans votre maison

Cette astuce, c’est un peu la cerise sur le gâteau. Rien d’obligatoire (comme tout), mais faire le tris chez soi peu fortement aider quand on démarre une démarche zéro déchet.

Cela permet de prendre conscience de tout ce que l’on possède, les choses que l’on utilise, celles que l’on a en double et celles qui sont là, depuis des mois/des années mais dont on ne fait rien.

Cela n’est pas toujours facile à faire. Il existe plein de méthodes différentes sur Internet.

Mais cela permet de gagner de l’espace et ensuite de gagner du temps lors du ménage et du rangement. Ce n’est pas forcément zéro déchet, mais cela permet de faire aussi le vide dans sa tête et de gagner du temps que l’on peut “utiliser” pour en profiter pour prendre du temps pour soi ou en famille.

Astuces zéro déchets et anti-gaspillage : pour laver le linge

Le linge… grand sujet du zéro déchet ! Vous verrez plein d’astuces et/ou de recettes de lessive sur internet. Voici ce que je fais depuis plusieurs années.

34 / Les paillettes de savon de Marseille pour la lessive

Je vous le dis direct, je prends une petite poignet de savon de Marseille et je la jette direct dans le tambour de la machine avec le linge. Non, je ne fais pas fondre le savon avant. Pas de recette ou je ne sais quoi. Je vais à l’essentiel.

Cela fait 2 ans que je n’ai pas acheté de lessive et je dois être à mon 3ème sac de paillettes. J’utilise les paillettes de la savonnerie Le Serail d’1kg.

Soyons clairs, non votre linge n’aura plus la douce odeur des senteurs chimiques des lessives habituelles. Votre linge sentira… le linge lavé. C’est un peu bizarre au départ. Concernant les tâches type herbes, boue, sauce tomate etc, soit vous frottez sur le linge préalablement mouillé avec quelques paillettes de savon de Marseille, soit vous complétez avec un détachant Ecolabel.

Pour le linge classique, je lave entre 30 et 40° et pour tout ce qui est serviettes/torchons, je crois que c’est 60°.

35 / Le vinaigre

Il remplace aisément l’assouplissant ! Encore une fois, vous n’aurez plus l’odeur chimique des adoucissants de grande surface, mais le vinaigre fait très bien son travail.

Par machine, je mets environ une cuillère à soupe. En toute honnêteté, je ne mesure pas. J’y vais au pif.

Clin d’œil : j’achète le vinaigre blanc en vrac.

36 / L’huile essentielle d’arbre à thé

J’en ajoute systématiquement quelques gouttes à chaque machine pour son pouvoir assainissant.

37 / Le percarbonate

Le percarbonate (à ne pas confondre avec le bicarbonate) est un blanchisseur. Il permet également de faire disparaitre certaines traces tenaces comme les traces de mascara sur les cotons lavables.

Par contre, il n’agit qu’avec de l’eau chaude. Je ne l’utilise donc pas dans la machine. Je fais tremper mon linge quelques heures dans un mélange eau + percarbonate. C’est magique !

38 / Récupération de l’eau du sèche linge

Si vous avez un sèche linge avec récupérateur d’eau, n’hésitez pas à réutiliser cette eau dans votre machine à laver (si elle ne vidange pas à chaque démarrage) ou dans votre fer à repasser (si vous repassez).

Cela peut être également utiliser pour laver le sol ou pour remplir la cuvette des toilettes.

Ne cherchez pas la perfection

Nous vous l’avons déjà dit et nous le répétons : ne chercher pas à atteindre la perfection, ne vous mettez pas la pression !

Chaque pas est important, qu’il soit petit ou énorme. Allez-y à votre rythme, c’est essentiel.

Je voudrais terminer par un livre qui m’a énormément aider à avancer et à y voir plus clair : J’arrête de surconsommer.
Ce sont les créatrices d’un super groupe Facebook qui l’ont écrit : Gestion budgétaire, entraide et minimalisme

38 astuces faciles pour démarrer le zéro déchet et anti-gaspillage

Essayer déjà de voir selon VOS habitudes actuelles ce que vous pouvez facilement faire évoluer. Ensuite, vous pourrez vous attaquer au reste.

Si vous avez d’autres astuces ou des questions, vous pouvez laisser un commentaire !

Aline & Maurianne
#teamfeelingfood

En toute transparence : dans cet article vous trouverez 6 liens affiliés. Ce qui veut dire que si vous achetez un produit via ce lien, nous pourrions percevoir une petite commission. Ceci ne change en rien notre avis ! Et cela ne change rien pour vous. Ce sont réellement des produits que j’utilise au quotidien. Cette affiliation nous aide simplement à amortir les frais liés au blog.