fbpx

De part notre éducation ou notre personnalité, dire non peut être quelque chose de très difficile pour certains d’entre nous. La peur de décevoir, de vexer, de ne pas plaire, d’être vu comme quelqu’un d’égoïste, la culpabilité, la peur de ne plus être apprécié ou aimé… tous ces éléments ont une influence sur notre manière d’interagir avec les autres. Que l’on en soit conscient ou pas.

Et ne pas savoir dire non a un réel impact sur nous, la vision que nous avons de nous-même et par la même occasion, la vision que les gens ont de nous.

Que ce soit quand on nous propose à manger (hum la belle portion supplémentaire ou la part de gâteau au chocolat alors qu’on a plus faim), que notre patron nous ajoute une mission supplémentaire (alors que tu t’en sors déjà pas…), quand nos super amis nous demandent de l’aide pour un déménagement alors qu’on avait justement prévu de ne rien faire parce que nous sommes épuisé… nombreuses sont les situations où nous n’arrivons pas à dire non et pourtant, il le faudrait clairement. Que ce soit par envie, pour notre bien-être, voir même par respect pour nous-même.

Pourquoi apprendre à dire non

Attention, apprendre à dire non ne signifie pas non plus ne plus jamais dire oui, devenir associable, aigris et antipathique. Pas du tout !

Le but est d’apprendre à dire non aux choses que vous n’avez pas envie de faire, que vous n’avez pas envie de manger même si vous êtes invité.e (si si, c’est possible !) ou pour lesquelles vous n’avez pas envie de vous engager. 

Vous avez tout à fait le droit de vouloir prendre du temps pour vous, de faire des choses que vous aimez ou tout simplement, d’écouter votre corps (satiété, fatigue, etc).

Il est primordial que vous appreniez à dire non afin de vous remettre au centre de votre vie. Bien entendu, on ne vous dit pas de dire non à tout et de devenir égoïste, mais bien d’apprendre à être attentif à vos besoins. Le tout de façon de diplomatique, ferme et honnête.

Même notre héro Pikachu sait dire non

Pourquoi est-ce si difficile de dire non

Peur du rejet, d’être perçu.e comme quelqu’un d’égoïste, peur de décevoir, de vexer, de blesser, peur de ne plus être aimé, la culpabilité… Les raisons qui font que l’on ne dit pas non sont variables et multiples.

Par contre, il est clair que cela vient d’une peur (même si on ne sent rend pas forcément compte au départ).

Éducation, convictions, croyances, expériences personnelles ou professionnelles… Tout ceci a un rôle à plus ou moins grande échelle dans cette peur de dire non.

Si petit.e on acceptait pas de vous que vous disiez non, si l’on vous faisait comprendre que l’autre passait toujours avant, si on ne vous laissait pas exprimer votre opinion… il est fort à parier que la peur de dire non ait été accentuée.

La peur d’être rejeté.e ou de ne plus être aimé.e impactent très fortement sur cette difficulté à dire non.

Pour apprendre à dire non, il faut déjà se rendre compte que les gens qui vous aiment continueront de vous aimer et que dire non ne va pas vous exclure de la société. Au contraire, votre opinion n’en sera que plus entendue.

Pourquoi est-ce important d’apprendre à dire non 

Au travail l’incapacité de dire non conduit souvent à un burn out.

Savoir dire non, c’est reprendre confiance en soi

Savoir dire non, c’est arrêter de faire passer les besoins des autres avant ses propres besoins.

Savoir dire non, c’est reprendre de l’estime pour soi-même, de la valeur en temps que personne.

Savoir dire non, c’est accepter de ne pas être un.e “sauveur”.

Il est fort à parier que vous avez dû vous en vouloir plus d’une fois de ne pas avoir été capable, encore une fois, de refuser, de dire non.

Apprendre à dire non aux autres, c’est apprendre à se dire oui à soi-même.

C’est une façon très importante de reprendre sa place dans la société. De se dire qu’on a autant de valeur que les autres et qu’il n’y a aucune raison pour qu’on dise à tort et à travers oui aux autres et non à soi-même. C’est se respecter tout en respectant son entourage.

Comment et quand dire non

Comme nous vous l’indiquions plus haut, il ne s’agit pas de dire systématiquement non à tout. Mais il est temps de vous écouter.

Voici plusieurs astuces pour dire non :

  • Ne pensez plus ne pas avoir le choix que de dire oui. Dans la vie, on a toujours le choix, dire oui c’est faire un choix, dire non c’est faire un second choix.
  • Réfléchissez avant de répondre : en avez-vous vraiment envie ? Cela vous fait t’il plaisir ? Si l’occasion se présente, n’hésitez pas à dire que vous voulez prendre le temps d’y réfléchir.
  • Ne vous justifiez pas pour tout et n’importe quoi. Si vous ne voulez pas rendre de service nul besoin de créer une dissertation sur le pourquoi vous êtes une personne bien même si vous ne le faites pas. Un “Non,je ne peux pas.” ”Non, ce n’est pas possible.” fera très bien l’affaire. Si vous commencez à vous justifier et à argumenter, vous offrez à votre interlocuteur tout ce dont il a besoin pour vous faire changer d’avis.
  • Exprimer votre gratitude : d’avoir pensé à vous, de vous avoir préparé quelque chose… Même si vous ne dites pas oui, vous pouvez remercier votre interlocuteur.
  • Pensez à vous en priorité. Oui, cela peut paraître égoïste mais comme nous vous l’avons déjà indiqué, le but n’est pas de dire non à tout. Il s’agit surtout d’apprendre à se dire oui à soi-même. Les gens qui penseront que vous êtes égoïste sont ceux qui aurait préféré que vous vous occupiez d’eux au lieu de vous donc de leur propre égoïsme, pensez y.
  • Si le timing n’est pas bon, proposez une solution alternative : je ne peux pas aujourd’hui mais demain cela me conviendrait mieux. Essayez de trouver un compromis et si votre interlocuteur campe sur ses positions malgré vos efforts, ce n’est pas à vous de céder.

Attention à ne pas craquer et céder : cela risquerait d’entacher votre estime de vous-même en vous rabaissant : le fameux “Je ne suis pas capable de dire non” “Zut, j’ai fini par dire oui alors que je n’en avais pas envie…”

Apprendre à dire non, c’est apprendre à s’affirmer.

Entraînez vous à dire non.

Enfin, si votre interlocuteur est persistant utilisez la technique du disque rayé (si si c’est son nom) : répétez votre “non” autant de fois que votre interlocuteur insistera, toujours sans entrer dans la justification ou les excuses. (Les enfants sont hyper doués pour ça !)

Il n’est pas facile pour tout le monde de dire non. Cela demande la mise en place de nouvelles habitudes, une nouvelle manière de percevoir les choses. Par contre, une fois que vous aurez réussi, le positif qui en ressort est tellement important que cela en vaut le coup ! Vous allez gagner en satisfaction personnelle et en confiance en vous. Cela pourrait même débloquer pas mal de choses auxquelles vous ne vous attendez pas forcément !

Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous avons fait une sélection de livres qui pourront vous aider :

Livres d’exercices
Livre pour les enfants à partir de 6 ans

Il ne s’agit que d’une petite sélection. Il en existe des dizaines d’autres très bien faits également. Les 4 ci-dessus sont nos préférés du moment.

Et vous ? Arrivez-vous à dire non?

A très vite,

Aline & Maurianne
#teamfeelingfood

En toute transparence : dans cet article vous trouverez des liens affiliés. Ce qui veut dire que si vous achetez un produit via ce lien, nous pourrions percevoir une petite commission. Ceci ne change en rien notre avis ! Et cela ne change rien pour vous. Sachez que les produits dont nous parlons sont du matériel que nous utilisons au quotidien. Cette affiliation nous aide simplement à amortir les frais liés au blog.

%d blogueurs aiment cette page :