11 façons de perdre du poids quand on aime pas cuisiner

On a trop tendance à croire que pour perdre du poids, il faut absolument manger du poisson bouilli et des légumes vapeurs. Que les plats doivent être ternes et sans saveur. La réalité est toute autre. 

On peut perdre du poids en mangeant de bonnes choses, en mettant du goût dans ses plats et surtout, en prenant du plaisir. Mais alors, cela implique t-il de savoir absolument cuisiner ? Et comment faire pour bien manger et perdre du poids quand on aime pas cuisiner ?

1- En ne confondant pas ne pas aimer et ne pas savoir cuisiner

Il arrive très souvent que l’on aime pas faire une chose tout simplement parce qu’on ne sait pas la faire. Et effectivement, lorsque l’on ne sait pas cuisiner, il peut être difficile d’aimer le faire lorsque le résultat n’est pas à la hauteur. 

Entre les plats immangeables, cramés, trop sucrés ou trop salés, indéfinissables ou qui rendent malade, il est effectivement très difficile d’avoir envie de s’y remettre et d’y prendre plaisir. 

Cependant ce n’est pas parce qu’on ne sait pas que nous n’avons aucun talent. Après quelques cours de cuisine, ou l’achat de livres adaptés, il arrive fréquemment que la fierté que l’on ressent et le plaisir de la dégustation nous fassent aimer cuisiner.

En tout cas, ce n’est pas parce que nous ne savons pas cuisiner que nous n’aimerons pas ça par la suite.

2- En faisant de l’assemblage alimentaire, beau et savoureux

L’assemblage alimentaire c’est LA technique qui permet de se faire des repas équilibrés sans cuisiner. Attention, sans cuisiner, d’accord, mais les pâtes ne vont pas se cuire toutes seules non plus. 

L’assemblage alimentaire c’est super simple ! On choisit une protéine animale ou/et végétale, un féculent, un légume pour le plat, un produit laitier et un fruit pour le dessert et c’est tout.

Pas de recette, pas de grande séparation, juste 3 composantes que l’on met dans l’assiette avec très peu de cuisson. Par exemple : une omelette, des pâtes et une tomate coupée. C’est bon, c’est simple, c’est efficace.

On peut bien entendu rajouter des herbes aromatiques, des épices et faire de jolies assiettes.

Un assemblage qui donne enviiiiie 💕

3- En usant et abusant du congélateur en cuisinant en plus grande quantité 

Le congélateur, on ne l’utilise souvent pas à très bon escient. On y stocke pléthore de nourriture mais qu’on laisse souvent pendant des mois, voir qu’on se retrouve à devoir jeter parfois. 

L’utilisation optimale du congélateur est finalement de ne pas avoir trop de stock d’aliments non “préparés” et de garder la majorité de la place de notre congélateur pour y mettre des plats préparés à l’avance. 

Pour cela, on prendra l’habitude de cuisiner le double ou le triple de ce dont on a besoin.  Par exemple : cuisiner pour 8 ou pour 12 si on est 4 à la maison. Cela demande le même temps de préparation et de cuisine, mais pour 3 plats de prêts au lieu d’un. On réduit ainsi le temps passé en cuisine, ce qui n’est pas négligeable quand on n’aime pas ça.

4- En utilisant les légumes surgelés ou en conserve

Quand on souhaite perdre du poids, il est inconcevable de ne pas associer cet objectif à la consommation de légumes. Mais quand on aime pas cuisiner, s’occuper des légumes peut vite être une épreuve. Dans ce cas, utiliser des légumes (ou des fruits) surgelés ou en conserve est vraiment très pratique. 

Contrairement aux idées reçues, les produits surgelés ou en conserve sont très intéressants (surtout les surgelés). Les produits sont déjà lavés et découpés, il ne reste plus qu’à les faire cuire ou à les intégrer dans une préparation. Le gain de temps est non négligeable et cela peut rendre le fait de cuisiner moins désagréable lorsque l’on aime pas ça.

5- En utilisant la technique des papillotes 

Quand on aime pas cuisiner, les papillotes c’est juste génial ! Il suffit de mettre son féculent (semoule ou pomme de terre en général) dans le fond de la papillote, ajouter les légumes (congelés pour gagner du temps) puis le poisson (ou la viande), arroser d’un peu d’huile, de vin (et de citron pour le poisson), de mettre des épices, des herbes aromatiques, de refermer la papillote et d’enfourner. Plaisir et saveurs sont à coup sûr au rendez-vous ! 

Et à moins de l’oublier des heures au four, cette technique est très difficile à rater. 

6- En préparant des plats crus gourmands

Lorsque l’on aime pas cuisiner, le cru peut grandement aider surtout en été quand il fait trop chaud pour passer en cuisine. Mais faire des salades composées ou des sandwichs peut réconcilier avec la cuisine. Il existe de nombreuses salades, des sandwichs, des wraps et diverses préparations crues, rapides à préparer et très goûteuses.  L’idéal pour associer perte de poids, peu de cuisine et gourmandise.

7- En adoptant le meal prep pour cuisiner le moins possible et gagner du temps

Le meal prep consiste à préparer ses plats à l’avance, en partie ou en totalité. 

Deux techniques : 

  • Soit on prépare ses plats complets pour quelques jours (ou la semaine) sur une journée et on n’a qu’à réchauffer par la suite.
  • Soit on prépare des parties de plat que l’on stocke dans des tupperwares et qu’on assemble ensuite (féculent + légumes en ajoutant la protéine)

L’objectif est de rassembler sa cuisine sur une journée (sans que ça prenne forcément la journée non plus) et d’être tranquille après.

8- En essayant le dump dinner 

Le dump dinner est une technique très peu connue en Europe mais qui fait fureur outre Atlantique. Et là encore, pas de cuisine pour ainsi dire : tout se fait dans la préparation. 

Le dump dinner consiste à choisir une recette de plat à mijoter, de faire les achats pour la recette puis de mettre tous les ingrédients (sauf les liquides en général) dans un sac de congélation après les avoir préparés au minimum. 

On met ainsi au congélateur plusieurs préparations qu’il suffira de sortir et de mettre à cuire dans son robot cuisinier (type Thermomix, Cookéo) ou une mijoteuse.

Pour en savoir plus sur le meal prep, tu peux lire notre article dédié : Dump dinner : les 13 bonnes raisons d’utiliser cette méthode pour manger équilibré et économiser

9- En utilisant un aide culinaire pour ne vraiment pas cuisiner

Une aide culinaire est en fait un robot qui va tout cuisiner à notre place, type Cookéo, Mr Cuisine ou Thermomix. 

Il suffit juste de mettre les ingrédients dans le robot (bon, et de couper et éplucher les légumes quand même, sauf s’il sont congelés ce qui aide encore plus à gagner du temps) et de le laisser cuisiner à notre place pour n’avoir qu’à déguster et profiter de son repas et de son temps libre. 

10- En utilisant des recettes simples et des livres de cuisine pour enfant 

Quand on ne sait pas cuisiner, la meilleure technique pour apprendre sans prendre de cours, c’est d’utiliser les livres de cuisine pour enfants. 

Ils sont vraiment pratiques et conçus pour être très simples. Chaque étape est bien détaillée. Les photos aident à se repérer et en général les recettes sont très rapides à faire pour un résultat garanti. De quoi se faire plaisir en mangeant sans se prendre la tête. 

11- En ne se flagellant pas parce qu’on utilise de l’industriel mais en regardant tout de même la liste des ingrédients

Lorsque l’on veut cuisiner maison, on peut très vite culpabiliser de ne pas tout faire soi-même. C’est encore plus frustrant de vouloir “bien” faire quand on n’aime pas cuisiner. 

Alors oui, cuisiner maison c’est génial. C’est l’idéal et c’est ce qu’il y a de mieux pour nous mais sincèrement tout n’est pas non plus mauvais dans les produits industrialisés. Vous vous voyez faire une pâte feuilletée à chaque fois que vous en avez besoin ? 

Il est tout à fait possible d’utiliser ce type de produit, de s’aider des produits industriels en gardant toujours un œil, non pas sur les calories, mais sur la liste des ingrédients. On regardera en premier la place du gras et du sucre dans les ingrédients. Lorsque c’est possible, on choisira le produit qui contient le moins d’ingrédients imprononçables qu’on ne retrouvera jamais dans notre cuisine, notamment de E suivi de trois chiffres.

Utiliser un coulis de tomate déjà prêt, qui ne contient que des tomates, quand on rentre du travail peut être bien plus pratique et moins culpabilisant que de passer une commande “dépanne” alors qu’on en a pas vraiment envie.

Il est donc tout à fait possible de perdre du poids quand on n’aime pas cuisiner sans passer automatiquement par des plats préparés industriels ou les services de livraison. Cuisiner s’apprend aussi, très simplement, et peut nous réconcilier avec des préparations très simples. De nombreux appareils sont également disponibles aujourd’hui pour nous faire gagner du temps et pour nous simplifier la vie. Il ne faut pas hésiter à tester différentes méthodes pour trouver celle qui nous convient le mieux.

Tu es plutôt chef cuisinier ou chef plat préparé ?

A très vite,
Aline & Maurianne
#teamfeelingfood