12 astuces pour diminuer les troubles digestifs

Ballonnements, constipations, diarrhées, douleurs abdominales, etc.… les troubles digestifs sont courants et malheureusement pas du tout agréables. Voici 12 astuces pour diminuer ces troubles et vivre sa vie sans ces tracas digestifs. 

Manger doucement  

Oui je sais, on le répète très souvent, un peu comme si c’était la réponse miracle à tout. Mais manger doucement a un réel impact sur ta digestion. En mangeant doucement, tu permets à ton estomac de produire suffisamment de sucs gastriques et cela facilite son travail.  

Bien mâcher  

La digestion commence dès que tu mets ton aliment dans la bouche. En effet, la salive participe à la digestion. De plus, en prenant le temps de mâcher, tu manges plus doucement mais tu broies également tes aliments en morceaux de plus en plus petits. Bien mâcher peut permettre de ralentir le temps de digestion et de diminuer le temps de fermentation des aliments dans ton tube digestif. Cela peut diminuer les crampes, les remontées acides et les ballonnements.  

Faire attention aux graisses cuites 

La cuisson des matières grasse transforme certains acides gras en ce qu’on appelle des acides gras trans (pour transformés). Ces acides gras trans sont pour certaines personnes peu digestes et responsables de ballonnements, constipation ou diarrhée. Limiter les matières grasses cuites (huile, beurre, crème mais aussi fromages) peut permettre d’améliorer le confort digestif de certaines personnes. Cela ne veut pas dire supprimer le gras, attention, mais favoriser des cuissons comme à la vapeur, à l’eau, grillé, en papillote, à la plancha, etc. 

Bien s’hydrater  

En cas de constipation pour hydrater les fibres ou en cas de diarrhée pour diminuer la déshydratation, il est très important de garder une bonne hydratation. Certaines fibres alimentaires que nous consommons agissent comme des “petites éponges”. C’est-à-dire qu’elles ont besoin d’être hydratées pour être efficaces. Si tu ne bois pas suffisamment, ces fibres vont rester “sèches” et favoriser la constipation. C’est pourquoi malgré certaines idées reçues, il est important de boire même au cours des repas, à petites gorgées pour ne pas couper l’appétit non plus.

Bon… on parle pas forcément de cette boisson 😁

Faire une cure de probiotique 

Les probiotiques sont des milliards de “bonnes” bactéries qui vont permettre d’aider et de nourrir la flore intestinale. Ils aident à protéger les intestins des attaques extérieures et améliore le confort digestif. Nos intestins contiennent naturellement cette flore mais il est parfois intéressant de l’aider à l’aide de ces probiotiques qui vont venir la réensemencer.   

Consommer suffisamment de fibres  

Les fibres ont une action très importante au niveau du transit. Elles vont participer activement à la santé de la flore microbienne du côlon. Cette flore microbienne joue un rôle fondamental dans notre système immunitaire, au niveau du métabolisme des vitamines qui, sans elle, ne seraient pas absorbées. Mais elle a aussi un impact sur la digestion des différents nutriments contenus dans les aliments ingérés. La consommation quotidienne de fibres est donc indispensable pour la bonne digestion des autres nutriments. Les fibres sont un peu les croquettes de notre flore.  

Pratiquer une activité physique  

Chez les personnes qui ont ce que l’on appelle un “transit paresseux”, l’activité physique peut améliorer cette paresse. Les intestins fonctionnent via des mouvements d’accordéons, que l’on appelle péristaltisme. L’activité physique permet d’augmenter le rythme cardiaque et donc le débit sanguin et venir aider à accélérer le péristaltisme.  Cela peut être intéressant notamment en cas de constipation. 

Faire attention aux vêtements trop serrés 

Il arrive très fréquemment que l’on ne porte pas des vêtements adaptés à sa morphologie et que l’on adopte des vêtements trop serrés notamment au niveau des intestins (coucou le jean rentré au pied de biche). Or ces vêtements vont venir appuyer sur les intestins, les compresser et parfois même bloquer le transit. Cela peut entraîner de forte douleur, de la constipation et des ballonnements mais aussi dans les cas extrêmes une occlusion intestinale. Laisse ton colon respiré, il te le rendra bien. 

Surveiller son stress 

On le sait aujourd’hui, le stress a un impact énorme sur le confort digestif. Il peut aussi bien entraîner une constipation qu’une diarrhée mais aussi être à l’origine des ballonnements. Si tu es une personne stressée, un dé – anti stress, la méditation ou le yoga, mais aussi écouter de la musique, dessiner ou colorier sont autant de méthodes qui peuvent t’aider à canaliser ce stress.  

Ne pas s’allonger juste après le repas  

Le fait de s’allonger juste après le repas entraîne une stase du bol alimentaire dans l’estomac. Cela peut être à l’origine de dumping syndrome (notamment chez les personnes ayant fait une chirurgie bariatrique) mais aussi de remontées acides. Si tu veux faire la sieste ou aller te coucher après manger, essaye d’adopter une position semi-assise, avec un coussin par exemple pour offrir un “doux toboggan » aux aliments. 

Écouter son corps  

Ton corps est ton meilleur baromètre santé. Il te fait passer des messages au quotidien, qui peuvent t’aider à adopter les bons gestes santé. Être à l’écoute de ces signaux, ne pas banaliser la douleur et écouter son instinct sont aussi des choses qui peuvent améliorer ton confort digestif.  

Essayer un programme pauvre en FODMAP’S 

Si malgré tous ces conseils tes troubles digestifs persistent, il peut être intéressant de tester un programme pauvre en sucres fermentescibles appelé FODMAP’s. Ce programme améliore grandement le confort digestif avec une éviction des aliments responsables de ces troubles. Ce programme comporte une phase d’éviction stricte puis une phase de réintroduction afin de déterminer ta tolérance personnelle de ces aliments. 

Si jamais malgré nos astuces, tu ressens le besoin de te faire accompagner sur tout cela, n’hésite pas à prendre contact avec nous.

A très vite,

Aline & Maurianne
#teamfeelingfood