Nos 8 astuces pour ne pas culpabiliser face aux repas de l’été

L’été est la saison idéale pour sortir entre amis, se faire des restaurant en famille et manger une petite glace en terrasse. Mais tout ces petits plaisir de la vie sont souvent perçus comme des extras, des écarts qui auront une incidence sur la balance. Voici donc 8 astuces pour gérer les plaisir de l’été en toute bienveillance.

J’écoute ma faim sans sauter de repas

D’accord vous avez mangé un repas copieux ou vous avez  l’impression d’avoir abusé de l’assiette, sur ce coup là vous n’avez peut être pas écouté votre corps et vous avez mangé un peu plus que nécessaire car la gourmandise à pris le dessus. Mais ce n’est pas une raison pour vous priver. Si après un repas copieux la faim se fait sentir il est important de l’écouter et de manger et surtout de ne pas sauter de repas pour “compenser”. Si le corps envoie un signal de faim c’est qu’il a besoin de nutriments, de minéraux ou de vitamines. Donc on l’écoute et on adapte le repas à son niveau de faim. Il va être intéressant de rééquilibrer son assiette, de prendre le temps de manger et de s’arrêter à satiété. 

On le rappelle, un repas copieux est sans incidence même si l’on a manger un peu trop en quantité.

Je sors du mode automatique

Se faire plaisir c’est chouette mais se faire vraiment plaisir en portant de l’attention à ce que l’on fait, en vivant ce moment, en étant présent physiquement et émotionnellement c’est encore mieux. Et pour cela il faut réussir à sortir de son “mode automatique”, le fameux placard/gobé en mangeant en pleine conscience, avec ses sens et en se portant sur le moment présent. Cela aura en plus pour effet de décupler le plaisir et de créer une “bibliothèque” mémorielle des aliments en enregistrant les différentes informations liés à cette dégustation.

Je prends le temps de manger

Pour bien savourer un aliment ou un plat qui nous fait plaisir, il faut aussi prendre le temps de le manger. Comment profiter si on gobe ce que l’on mange ? Comme se satisfaire si l’affaire est fini en 30 secondes ? Imaginer un super massage qui ne durerait que 5 min, ce serait frustrant non ? Et bien quand on mange c’est pareil. Le fait de manger vite quelque chose qui nous plait rend les choses frustrante et nous donne envie d’y retourner. Et c’est comme cela qu’au lieu de prendre plaisir à manger quelques bonbons, on se culpabiliser d’avoir mangé le sachet. Alors on prends le temps de respirer, personne ne viendra piquer ce que l’on manger. Et si l’on a pas le temps de se poser, on le met de côté pour plus tard, pour vraiment se faire plaisir.

Je profite de mes vacances

Souvent les vacances on les attends avec impatience. On économise presque toute l’année pour se les offrir ou pour mettre un peu d’argent de côté pour faire des choses. Il est donc essentiel pour son propre bien être et pour son moral d’en profiter. Cela ne veut pas dire lâcher prise et faire n’importe quoi mais bien s’écouter, se faire plaisir et se respecter. Et vous hésitez entre 3 parfums de glace ou entre l’entrée et le dessert, vous pourrez toujours revenir un autre jour. Il ne faut pas oublier, même en vacances que les choses ne vont pas cesser d’exister et que ce n’est pas maintenant ou jamais…

En mode slow life 😎

Je ne me pèse pas après un repas plus riche

Aïe ! C’est souvent la fausse bonne idée. La curiosité qui fait mal. On se dit qu’on a fait un “écart” et qu’il faut mesurer l’ampleur des dégâts et parfois ça tourne mal. Et si on laissait son corps tranquille ? On le sait qu’on a manger un peu plus, qu’on a fait moins attention à sa satiété et que notre bidon tirait un peu la veille. A t’on en plus besoin de se faire mal avec un chiffre déjà douloureux à la base ?

Donc après un repas un peu plus copieux ou riche, on attend avant de se peser à nouveau. Car même si ce type de repas n’aura aucun impact, notre poids fluctue quand même un peu d’une journée à l’autre, il faut donc laisser un ou deux jours à notre organisme d’équilibrer les choses.

L’été, je bouge souvent plus

Ce qu’il y a de bien l’été c’est que le temps est propice aux sorties et ce même quand il fait très chaud (une petite baignade peut faire beaucoup de bien). On en profite pour visiter, pour découvrir des endroits et activer notre podomètre. Alors plutôt que de se culpabiliser et de se terrer sous un drap (il fait trop chaud pour la couette), pourquoi ne pas faire une petite sortie ?

Je reprends une organisation petit à petit

L’été c’est relaxant mais effectivement on peut vite en oublier nos routines et se laisser porter par le foutu pour foutu. Alors si jamais on vit mal ce changement de rythme, il est tout à fait possible de reprendre une petite organisation, étape par étape et sans pression. C’est d’autant plus vrai lorsque la rentrée approche.
Il sera beaucoup plus simple et plaisant de remettre en place cette routine petit à petit que de revenir brusquement à notre rythme habituel. L’été on se détend, il ne faudrait pas que le stress nous revienne tel un boomerang.

Je déculpabilise

Le problème des aliments ou plats vus comme des écarts, c’est qu’ils impliquent une notion de culpabilité. 

La société nous a entrainer pour classifier les aliments en “bon” et en “mauvais” sans prendre en compte les quantités consommés et la fréquence à laquelle on les consomme. On est sans cesse jugé sur notre assiette et sur notre façon de consommer et c’est dommage. Car manger c’est essentiel et le plaisir doit être de la partie, sans quoi manger serait bien triste.

Alors pour déculpabiliser, imaginez ce que vous diriez à une amie, à un proche, à un membre de votre famille qui vivrait la même situation que vous, qui viendrait de se faire plaisir en mangeant quelque chose qu’elle apprécie mais qui est catalogué comme “mauvais” ou “pas raisonnable”. Que lui diriez vous ?

C’est normal de se faire plaisir et cela fait du bien non seulement au corps mais aussi et surtout au moral. Cela permet de profiter des petits bonheurs de la vie. Et lorsque l’on adopte un comportement adapté, ces petits plaisirs n’auront aucune conséquence.

A très vite,

Aline & Maurianne
#teamfeelingfood