Ou plutôt “Comment gérer vos émotions pour rester à l’écoute de votre corps sans avoir envie de vider vos placard à longueur de journée et donc perdre du poids ?” serait peut être le titre exact de cet article, mais un peu long non ?!

En temps de confinement, on a pas vraiment envie de perdre le fruit des efforts de notre parcours perte de poids. Et pourtant, vous l’avez sans doute compris dès les premiers jours de confinement, les choses ne se déroulent pas vraiment comme avant… 

Alors, quelles sont les astuces pour continuer à perdre du poids pendant le confinement sans repartir dans un régime restrictif, compter les calories, ni se priver de tout ?

C’est totalement possible de ne pas prendre de poids pendant le confinement. On va te dire comment.

1- Prendre le temps de manger

Autant, ne pas avoir forcément le temps de se poser pour manger quand on court du réveil au coucher, cela peut se comprendre. Et encore, il est possible de s’accorder ce temps malgré tout. Et ce serait même primordial pour se poser et souffler un peu. 

Mais alors, quand on est confiné chez soi, que l’on fait du télétravail ou non, du temps on en a un peu à beaucoup plus qu’avant. Il est donc temps de mettre ce temps à profit et de viser les 20 minutes minimum pour manger ses différents repas. 

Si ce n’est pas du tout dans vos habitudes, et si vous avez vraiment du mal pour prendre ce temps, il existe plusieurs astuces :

  • faire une pause au milieu du repas et avant le dessert
  • manger avec une petite cuillère
  • manger avec des baguettes
  • mettre un timer qui vibre toutes les 20 secondes pour caler ses bouchées à ce timer
On prend son temps

Prendre le temps de manger, c’est vraiment LA chose qui peut vous aider dans votre perte de poids (ou votre stabilisation) car en prenant le temps de manger, on arrive davantage à être à l’écoute de son corps et de ses sensations. En plus, on laisse le temps à notre cerveau et à notre estomac de communiquer entre eux pour activer les signaux de satiété (et donc s’arrêter quand on a plus faim).

2 – Savoir reconnaître les raisons de votre faim

Et oui, quand on est coincé chez soi, on peut avoir envie de manger tout le temps. 

Mais attention, avoir envie et avoir faim sont deux choses différentes. Et il y a fort à parier que vos émotions ne sont pas innocentes à cette envie de manger… L’ennui et le stress étant les deux émotions les plus perturbatrices de l’appétit. 

Alors avant de manger, si vous le pouvez, demandez vous pourquoi vous voulez manger.

  • Avez-vous vraiment faim ? 
  • Avez-vous senti une odeur ?
  • Est-ce la vu d’un placard ?
  • Une publicité ?
  • Un membre de la famille qui est en train de manger ?
  • Ressentez-vous une émotion en particulier ?
  • Vous ennuyez-vous ?
  • Avez-vous peur ?
  • Avez-vous besoin de réconfort ?

S’interroger sur le pourquoi on mange permet de sortir de son “mode automatique”, de ne pas manger juste parce qu’on peut mais parce qu’on en a pris la décision de façon consciente.

Pour aller plus loin sur ce sujet, nous vous conseillons la lecture de l’article “Faim ou envie, savoir s’y retrouver”

3 – Chercher autre chose que la nourriture pour gérer vos émotions

Des émotions, en ce moment on peut dire qu’on en ressent quasi non stop. De vrais montagnes russes. Et le réflexe premier pour soulager une émotion ? C’est souvent de la manger. 

Comment ça de la manger ? Et bien oui. On ressent une émotion, on mange donc on mange son émotion. 

Pour éviter de manger toutes ses émotions, et donc de culpabiliser, l’idéal est de trouver une alternative au fait de manger lorsqu’on ressent quelque chose. 

Si vous vous ennuyez, recherchez une activité stimulante. Si vous stressez ou êtes angoissé.e, faire une pause méditation ou faire la respiration carrée (inspirer sur 4 temps, bloquer sur 4 temps, expirer sur 4 temps et bloquer sur 4 temps) peut vous soulager. 

Quelque soit l’émotion que vous ressentez, vous le savez manger est rarement le moyen de réellement se sentir mieux. Même si c’est toujours plus facile d’aller ouvrir un placard plutôt que de trouver une autre alternative.

4- Manger à votre faim, quand vous avez faim, ni plus, ni moins 

Qui dit confinement peut dire lever plus tard, petit déjeuner à 10/11/14H, sensations de faim totalement perturbées, etc.

Alors pour continuer à perdre du poids (ou ne pas en prendre) pendant cette période, il va être important de continuer à écouter votre corps :

  • on ne mange pas de petit déjeuner à tout prix à 11h et de repas à midi sans faim. Il va être intéressant de choisir entre les 2 et pourquoi pas bruncher ?
  • on ne diminue pas ses quantités sous prétexte que l’on bouge moins (pour avoir faim 1h plus tard et se ruer sur des gâteaux). Si vous avez faim, vous mangez à satiété, ni plus, ni moins.

Je sais qu’il peut être perturbant de s’y retrouver au niveau des repas pendant cette période mais votre corps est votre meilleur baromètre. Essayez de continuer de manger équilibré en adaptant les horaires à votre nouveau mode de vie et les quantités à votre appétit.

5- Faire du sport 

Faire du sport OK, mais pas en vous préparant pour les JO (les sélections sont déjà faites en plus). Profiter du confinement pour se remettre au sport (chez soi on est d’accord, on s’en sert pas d’excuse pour sortir attention), c’est une bonne idée. 

Mais si vous n’avez pas fait de sport depuis longtemps, voir jamais, attention ! A la maison personne ne pourra surveiller vos mouvements donc on écoute son corps. La douleur n’est pas un signe de “bon travail” mais plutôt le corps qui envoie une alerte.

The Rock ne s’est pas pas fait en 1 jour

De plus, le corps va devoir se faire à ce nouveau “stress”, car oui, faire du sport c’est bon pour la santé mais votre corps va devoir aussi s’y habituer, récupérer et pour cela il ne faut pas trop le brusquer non plus. 

2 ou 3 séances par semaine quand on débute, c’est déjà génial ! Et promis, vous aurez déjà des résultats (au niveau du souffle, du rythme cardiaque par exemple). Se dire que parce qu’on est confiné, le sport c’est tous les jours 1 à 2h, c’est le meilleur moyen de finir par choper le coronavirus à l’hôpital à cause d’une blessure. 

Alors vive le sport mais en douceur . Vous pourrez augmenter petit à petit si vraiment vous vous sentez bien et que votre corps donne son feu vert. 

Si jamais vous vous rendez compte que vous ne perdez pas de poids pendant le confinement pas d’inquiétude. Ce n’est pas que vous faites mal les choses. Quand on est chez soi, on se dépense moins, on marche moins dans sa journée, on ne mange pas forcément aux mêmes heures et le stress n’est pas le même. Il est important que vous restiez indulgent avec vous-même.

Vous savez, nous sommes tous dans le même panier. Ce n’est pas le moment de culpabiliser ou vous mettre la pression. Nous vous mettons une vidéo d’Aline (co-fondatrice de Feeling Food) qui parle justement de cela. 

Et toi ? Comment te sens-tu ?

A très vite,
Aline & Maurianne
#teamfeelingfood