fbpx

Comme tout être humain normalement constitué, vous mangez depuis le premier jour de votre vie. Tout comme respirer, cet acte est inné chez l’homme. Si bien que prendre un repas relate bien plus souvent de l’automatisme : je prends une bouchée, je mâche (quand je ne gobe pas), j’avale, je prends une bouchée, je mâche, j’avale.

Mais finalement, vous est-il déjà arrivé de prendre le temps de “vivre pleinement” ce repas ? Seriez-vous capable de reconnaître les aliments que vous consommez juste au goût ?

Nous allons vous expliquer l’intérêt de manger en pleine conscience et l’impact que cela peut avoir sur votre corps ainsi que votre poids.

Pourquoi manger en pleine conscience ?

Entre notre vie à mille à l’heure, le stress quotidien et les produits alimentaires disponibles hyper facilement, on ne prête plus réellement attention à ce que l’on mange et à notre assiette.

On mange pour se nourrir. On désire farouchement se faire plaisir mais si on y regarde bien, on en oublie l’essentiel : ce que l’on mange.

Des “expériences” sont régulièrement faites, et vous en avez peut être déjà vue à la télé ou sur le net : on bande les yeux de personnes à qui l’on va faire déguster certains produits… ces derniers sont incapables de les reconnaître, car privé de notre vision, nous ignorons ce que l’on mange, leur goût, leur texture et leur odeur…

La pleine conscience permet de se réapproprier notre repas, de se faire pleinement plaisir, avec tous nos sens, pas seulement la vue. Le goût en devient exacerbé et le plaisir décuplé.

Vous pourriez vous rendre compte que oui, vous aimez le chocolat, mais que finalement celui que vous pensiez aimer, que vous achetez depuis longtemps, n’est pas aussi bon que vous le pensiez. Et qu’en fait, c’est un autre aliment qui vous donne réellement du plaisir !

ça déchire !!

Le toucher, avec les mains ou la langue, vous permet de vivre une expérience différente de votre assiette.

L’ouïe entre en jeu également. Parce que oui, manger fait du bruit et cela a pleinement sa part dans le plaisir (ou pas) que vous prenez au moment du repas. Croquer dans une pomme juteuse. Les chips qui craquent sous la dent !

La pleine conscience et les grignotages ou compulsion

Manger en pleine conscience, lorsque l’on grignote ou lorsque l’on a une compulsion, permet de diminuer le sentiment de culpabilité lié à l’acte de manger. Petit à petit, cela permet de diminuer les quantités consommées.

En mangeant en pleine conscience, vous êtes pleinement concentré.e sur ce que vous faites, vous vous accordez un moment à vous. Donc au lieu de manger très vite, vous allez prendre le temps de déguster et de savourer. Automatiquement, la notion de plaisir sera plus forte.

On mange souvent en quantité pour faire durer le plaisir. Et si on tentait l’inverse en faisant durer le plaisir ? Vous verrez que cela a un véritable impact positif sur votre façon de consommer.

Comment manger en pleine conscience ?

Choisissez un repas dans votre semaine. Que le repas vous plaise ou non, là n’est pas vraiment la question, au contraire, variez d’une semaine à l’autre. Ce qui compte c’est que vous ayez un peu de temps, de calme et que vous vous concentriez sur vous-même et votre repas.

Une fois le repas choisi, préparé et servi, installez-vous confortablement, sans télévision. Vous pouvez être en famille, nul besoin de vous isoler. Vous pouvez d’ailleurs partager l’exercice avec les autres membres de votre famille (ça peut être très drôle !).

Prêt.e ?

Dans un premier temps essayez de manger avec vos 5 sens, oui oui les 5 :

  • Sentez vos aliments
  • Touchez les avec vos doigts mais aussi avec votre langue
  • Regardez les (même si c’est déjà le sens que vous sollicitez le plus, là observez les bien)
  • Goûtez les, mais goutez vraiment, essayez de différencier les différents goûts, les saveurs..
  • Écoutez-les : de l’ouverture du sachet au bruit dans la bouche (croustille, croque, claque…)
  • Observez-les aliments, leurs couleurs, leurs formes, leurs odeurs.
  • Quels goûts découvrez-vous lors de ce repas (pas quels aliments, quels goûts : sucré, salé, pimenté, acide, amer, doux, fort, rance…)
  • Quelles textures ressentez-vous sur votre langue ?
  • La température vous convient-elle ?
  • Les couleurs sont-elles attrayantes, vont-elles ensemble ?
  • Comment vous, vous sentez-vous ? heureux.se, fatigué.e, stressé.e, reposé.e, détendu.e, interloqué.e, en colère, calme…
  • Quel odeur à votre repas ? Dans sa globalité, aliment par aliment.
  • A quoi cela vous fait-il penser ?
  • Quel bruit fait l’aliment sous vos dents ?
  • A quoi pensez-vous en mangeant ?
  • Êtes-vous rassasié.e ? Arrivez-vous à savoir à quel moment vous avez suffisamment mangé ? Êtes-vous capable de vous arrêter à ce moment là ?
  • Ce plat réveille-t-il en vous un souvenir en particulier, une émotion, une image… ?
Prendre le temps, regarder, sentir… HUUUUM !

Prenez vraiment le temps de tout analyser. Cela peut sembler laborieux mais cet exercice a plusieurs objectifs :

  • Vous accorder du temps à vous et vous donner le temps de manger notamment si vous avez tendance à être rapide.
  • Vous faire découvrir ou redécouvrir les aliments et vos plats.
  • Vous montrer les aliments sous un autre aspect que les calories qu’ils représentent.
  • Vous aider à déculpabiliser lorsque vous manger car, pour une fois, vous êtes concentré.e sur ce que vous faites et vous n’êtes pas uniquement dans l’action mais également dans le ressenti. Vous vivez votre repas !

Essayez, dans la mesure du possible, de faire cet exercice au moins une fois par semaine. N’hésitez pas à tout noter dans un carnet si vous en ressentez le besoin.

Avez-vous déjà testé l’alimentation en pleine conscience ?

A très vite,

Aline & Maurianne
#teamfeelingfood