Il est de coutume de dire qu’il est beaucoup plus facile de perdre du poids l’été que l’hiver. Entre les fruits et légumes de saison , beaucoup plus sympathiques en été qu’en hiver, les salades composées et les crudités à foison cette idée à la vie dure mais est-ce vraiment le cas ? Perd-on plus facilement du poids l’été ?

1/ Mange t’on moins l’été ?

On a souvent l’impression que l’été, nous mangeons plus léger, mais est-ce vrai ?

Effectivement, la chaleur a une incidence directe sur notre appétit mais aussi sur le contenu de notre assiette. L’été, non seulement on a moins faim mais en plus, nous n’avons pas envie de consommer la même chose que l’hiver. Il est bien rare d’avoir envie d’une bonne raclette ou d’un bœuf bourguignon en plein été (quoique, nous pouvons citer des fous de fromages pour qui la saison n’a rien à voir !).

De plus, il semblerait que nous ayons conservé certains instincts du temps jadis (comme pour le syndrome pré-menstruel) où nous n’avions ni chauffage, ni climatisation. Pendant des siècles, l’Homme, pour assurer sa survie, devait manger plus l’hiver pour s’assurer une petite réserve de graisse et augmenter ses chances de survie en cas de maladie hivernale, de grand froid mais aussi et surtout de manque de vivre caractéristique de fin d’hiver. L’été, les conditions étant plus clémentes, cette réserve de graisse était superflue et donc l’Homme mangeait moins et préparait ses vivres pour l’hiver.

Et si l’on a moins faim, on boit beaucoup plus. Notre corps dépense beaucoup d’énergie pour maintenir notre température à 37°C et protéger les organes vitaux de la surchauffe. C’est pourquoi l’appétit diminue mais la soif augmente considérablement pour compenser les pertes en eau de la sudation.

Pour aider à l’hydratation, notre organisme aura tendance à rechercher la consommation d’aliments riches en minéraux et en eau comme les fruits et les légumes.

Pour aller plus loin : « Nos 11 conseils pour bien manger en été »

2/ Qui dit été, dit rétention d’eau 

On vient de le voir, l’été on a moins faim et on mange plus léger, ce qui devrait sur le papier faciliter la perte de poids. Mais l’été de nombreuses femmes font de la rétention d’eau.

Le corps est composé d’environ 70% d’eau dont les ⅔ sont présents à l’intérieur des cellules pour assurer l’hydratation du corps et son bon fonctionnement. Mais il arrive que ce rapport soit chamboulé avec davantage d’eau entre les cellules, c’est ce qu’on appelle la rétention d’eau (ou œdème).

Les causes de la rétention d’eau sont multiples : sédentarité, chaleur, alimentation riche en sel, certains médicaments, dérèglement hormonal ou mauvaise circulation sanguine (surtout au niveau des jambes).

Cette rétention d’eau entraîne une prise de poids rapide, de l’ordre de plusieurs kilos.

Les moyens les plus efficaces de s’en débarrasser sont les drainages lymphatiques, la piscine mais surtout de marcher dans la mer ou les bas de contention (qu’on adore porter l’été par 32°C).

Pour aller plus loin sur ce sujet, vous pouvez lire notre article “Cellulite, comment s’en débarrasser.”

3/ L’été, on change de rythme et on relâche la pression 

L’été, surtout lorsque l’on est en vacances, on change très souvent de rythme. On se lève plus tard et se couche plus tard. On décale les repas, voir on en saute, on sort se promener, on visite des endroits, bref on sort de son quotidien. 

Mais le changement de rythme entraîne souvent un changement d’organisation voir plus d’organisation du tout (et ça fait du bien). On relâche la pression qu’on s’impose à l’année, on s’autorise l’improvisation.

Autant cela fait vraiment du bien à nos cerveaux, autant cela a parfois un impact sur notre balance selon chaque personne le manque d’organisation peut être perturbant et engendré le fameux “foutu pour foutu” ou le “je reprendrai bien à la rentré”.

Et c’est normal de vouloir moins se prendre la tête, de vouloir manger à l’instinct ou l’envie, de vouloir profiter. Tant que la culpabilité ne pointe pas le bout de son nez, c’est OK.

4/ L’été, on sort plus souvent

Et oui, à moins de détester l’été et de rester hiberner chez soi, l’été on sort beaucoup plus souvent. 

Balade, plage, marchés, évènements, mais aussi invitation chez des amis, restaurants… l’été on bouge et on se fait plaisir. 

Finalement, cela crée une sorte de petit équilibre, on mange plus souvent au restaurant et on se fait plaisir. On va chez des amis ou on en reçoit mais on se bouge plus aussi, on se dépense plus et sous la chaleur de l’été, ce n’est pas peu dire.

5/ Finalement, perd-on vraiment plus facilement de poids l’été ou l’hiver ?

Je pense que vous l’aurez compris mais l’été ne veut pas forcément dire perte de poids. 

En fait, très clairement, cela dépend de chaque personne et de son mode de vie en fonction des saisons. 

Certains vont effectivement perdre du poids plus facilement l’été, d’autres en hiver. Mais sincèrement, ce qui compte ce n’est pas de perdre “le plus de poids” lors d’une saison mais de perdre du poids petit à petit tout au long de l’année, en profitant de chaque saison et de faire en sorte de se sentir bien dans son corps, le tout sans pression et en toute bienveillance. Nous n’avons qu’une vie, alors profitons-en !

Et toi ? Est-ce que tu sens une différence au niveau de ta faim en été ?

A très vite,

Aline & Maurianne
#teamfeelingfood