Une nouvelle année commence. Et comme chaque année, c’est le moment de prendre vos résolutions. Mais finalement, est-ce que cela vaut vraiment la peine d’attendre le 1er janvier pour prendre de nouvelles résolutions ? Et puis, est-ce vraiment si important que cela de prendre de nouvelles résolutions ?

Et si cette année, vous mettiez les résolutions aux oubliettes ?! Parce que bon, c’est sympa les résolutions mais cela sert à quoi au final…

Allez, voici nos 11 raisons de ne pas prendre de résolution cette année.

1/ Parce qu’on commence l’année en se mettant la pression

L’année n’est même pas encore commencée qu’on se met déjà la pression.

Parce que le principe d’une bonne résolution, c’est quand même d’essayer de la tenir et que si on ne l’a pas mise en place avant cette fameuse bonne résolution, c’est que finalement c’est pas si facile que cela de la tenir…

Cela demande un effort. Cela implique un changement dans votre comportement, mais aussi, inconsciemment, une “peur de l’échec”.

Est-ce vraiment de cette façon que vous souhaitez commencer l’année ? En vous mettant la pression ?

2/ Parce qu’on ne les tient jamais 

Si vous prenez des bonnes résolutions cette année, il est fort probable que vous en ayez pris l’année dernière, et l’année d’avant et sûrement les autres années précédentes également…

Mais combien en avez-vous réellement tenues ? Combien font partie intégrale de votre mode de vie aujourd’hui ? Et si des choses ont changées dans votre vie aujourd’hui, est ce dû à une décision prise en janvier ou quand vous vous êtes senti.e prêt.e ?

On est tous passé par : “Cette année, je vais à la salle tous les jours !”, “J’arrête de fumer !” (alors qu’on fume un paquet par jour…), “J’arrête de manger de la merde !” (alors que ce sont les émotions qui vous font manger et que c’est plutôt sur ça qu’il faudrait travailler… et il y en a un paquet d’exemples comme ceux-là.

Quand tu passes du canapé à 6 jours sur 7 à la salle

On le sait tous, les bonnes résolutions, on ne les tient pas. Et cela ne veut pas dire qu’on n’arrivera pas à atteindre notre objectif ! Cela veut surtout dire qu’il n’est pas nécessaire d’attendre le 1er janvier pour prendre des décisions. Et surtout, qu’il faut mettre cela en place en toute bienveillance et intelligemment afin que cela soit des changements/évolutions sur le long terme et en adéquation avec nos choix de vie.

3/ Parce qu’on se sent nul.le dans les jours qui suivent

Soyons honnête avec nous-même… prendre une bonne résolution le 1er janvier ne signifie pas pour autant que nous somme prêt.e le 1er janvier.

Et si ce n’est pas le cas, et que l’on a pas intégré cette résolution dans notre rythme de vie, c’est bien souvent qu’on arrive pas à la tenir sur le moyen/long terme. Du coup, on voit cela comme un échec. On se dit qu’on est une merde et qu’on y arrivera jamais alors que les autres oui. Déjà… stop la comparaison aux autres ! Nous sommes tous différents. Et non, vous n’êtes pas une merde. Il faut simplement mettre les choses en place différemment et se faire accompagner si besoin. Croyez en vous !

4/ Parce qu’on se fixe des résolutions trop ambitieuses 

  • Arrêter de fumer alors qu’on fume 20 clopes par jour depuis 15 ans).
  • Perdre 20kg en 6 mois alors que l’on est au régime depuis ses 15 ans).
  • Se mettre au sport 6 jours sur 7 (grande sportive devant la télé que nous sommes)

Les bonnes résolutions partent toujours d’un bon sentiment mais sont souvent très ambitieuses.

Êtes-vous vraiment prêt.e là maintenant en ce 1er janvier ? Êtes-vous prêt.e également à prendre votre temps ? A être indulgent.e avec vous-même ? A y aller un pas après l’autre vers votre objectif ?

Parce que c’est dans un marathon que vous vous lancez, pas un sprint.

5/ Parce que rien ne sert d’attendre la nouvelle année

Pourquoi attendre le 1er janvier ? Chaque jour de l’année est un chouette jour pour entreprendre un nouveau départ, un changement ou se fixer un nouvel objectif de vie.

Comme si le 1er janvier était un jour magique où on nous offre le super pouvoir de réussir en un claquement de doigt. Comme si ce jour là un bon génie exauçait nos vœux…

Alors oui, il y a une espèce d’énergie hyper positive à chaque début d’année. La possibilité d’écrire de nouvelles aventures, de changer nos vies. Mais en fait… cette force, nous l’avons en nous tout au long de l’année.

Parce que malheureusement, en voyant que cela n’a pas fonctionné en ce début d’année, on part du principe que c’est foutu pour toute l’année. Vous savez, le foutu pour foutu…

Donc non ! Le 1er janvier est un jour comme les autres. On peut aussi bien se fixer un objectif le 1er janvier que le 15 mars ou le 18 décembre, peu importe le jour ! Ce qui compte, c’est l’énergie qui émane de vos envies, de vos décisions et que vous vous sentiez prêt.e, sans pression, mais avec cette volonté de durabilité. Avec cette conscience que vos objectifs pourront être longs à atteindre.

Je suis prête !

6/ Parce qu’on les fait sans réelle motivation 

Prendre une bonne résolution à la nouvelle année n’est pas forcément fait sous le coup d’une super motivation mais plutôt sous l’effet de tradition. Surtout si vous vous rendez compte que vous prenez la même chaque année…

7/ Parce qu’elles sont plus une contrainte qu’une envie 

Pour qu’une résolution tienne, il faut vraiment qu’elle soit décidée avec envie. Qu’elle s’intègre à votre mode de vie. Que vous soyez prêt à prendre le temps d’arriver jusqu’au bout.

Si vous vous imposez des objectifs complètement fous, vous perdrez rapidement le plaisir et l’envie. Il faut vraiment que les résolutions soient vécus comme des forces et n’ont pas des obligations. Sinon… vous ne les tiendrez pas. Ou à contre cœur.

8/ Parce que chaque année, on croit de moins en moins en nous

Si chaque année vous vous fixez les mêmes résolutions et que chaque année, vous n’arrivez pas à les tenir malgré votre bonne volonté, malgré votre réelle envie de changement, il est évident que votre estime de vous-même en prend un coup.

Quand à votre entourage qui vous entend pour la énième fois énoncer votre bonne résolution de l’année, leur soutien n’est peut être plus à l’ordre du jour, convaincu d’avance que vous n’y arriverez pas… Et même si on fait les choses pour nous, notre vision de nous-même plus celle des autres peut nous faire démarrer notre résolution avec déjà une influence négative.

9/ Parce que changer ne se fait pas du jour au lendemain 

C’est génial de vouloir changer, évoluer., mais il faut prendre absolument prendre conscience que le changement demande souvent du temps. Que cela ne se fait pas en un claquement de doigt. Qu’il faut faire preuve de patience et d’indulgence envers soi-même.

Vous entamez un marathon. Pas un sprint.

10/ Parce qu’il faut arrêter de croire que l’on peut maintenir en permanence le contrôle de nous-même 

Se fixer une bonne résolution comme cela du jour en lendemain, c’est maintenir l’illusion que l’on peut avoir le contrôle en permanence de nous-même.

C’est croire que notre corps est sur l’emprise totale de notre cerveau et qu’il lui obéit sans lutter.

Or, vous le savez, quand le corps et le cerveau ne sont pas en adéquation, le cerveau ne gagne pas toujours ou sur du court terme (bonjour compulsion alimentaires ou autres…). Les deux doivent travailler ensemble.

11/ Parce qu’il faut arrêter de rechercher la perfection 

ll faut tout simplement essayer d’être la meilleure version de nous-même et ce tout au long de l’année.

Nous sommes des êtres humains, avec toutes nos qualités mais aussi nos défauts.

On peut essayer de se dépasser, d’être la meilleure version de nous-même mais nous ne serons jamais parfait et c’est très bien comme cela. Ce sont nos petits défauts qui permettent aux autres d’apprécier nos qualités… Arrêtons de rechercher cette perfection qui nous bouffe la vie #fucklaperfection.

Alors cette année, on oublie les bonnes résolutions. On se fixe des objectifs réalistes, en adéquation avec nos choix de vie et on ne se met pas la pression !

Résolution ou pas de votre côté ? Comment cela se passe ?

A très vite,

Aline & Maurianne
#teamfeelingfood