Si vous êtes une femme, il y a de fortes chances que vous soyez confrontée aux aléas des menstruations et de tous les syndromes qui l’accompagnent avant et pendant  : humeur changeante, fatigue, maux de tête, ballonnements, crampes, prise de poids…

Environ 80% des femmes ressentent ces symptômes et environ 40 % d’entre elles souffrent du syndrome prémenstruel (SPM). Il s’agit d’une séries de symptômes physiques et psychologiques peu agréables (il semblerait qu’il y ait quelques 150 symptômes répertoriés…). 

Une des questions les plus courantes que l’on nous pose est de savoir pourquoi est-ce que l’on prend du du poids pendant les règles ?

Sont aussi nombreuses les personnes nous demandant pourquoi on a plus faim pendant les règles ?

Les hormones incriminées dans le syndrome prémenstruel (SPM)

Les règles font partie du développement normal de la femme. Elles participent au processus de reproduction et sont déclenchées et arrêtées par une succession de sécrétion d’hormones dans notre corps. 

Plusieurs hormones entrent en jeu mais on va surtout parler de deux hormones de ce cycle qui influent sur le poids et le comportement alimentaire : 

  • les œstrogènes
  • la progestérone

Elles sont sécrétées par les ovaires et stimulent l’utérus en vue d’une éventuelle grossesse. 

Cependant la sécrétion de ces hormones, bien que contrôlée par la partie du cerveau en charge, est totalement inégale d’une femme à l’autre. 

Pour en savoir plus sur le fonctionnement hormonal du cycle féminin, vous pouvez aller lire cet article très bien fait.

Est-ce normal de prendre du poids pendant ses règles ?

Oui, il est tout à fait normal de prendre du poids pendant ses règles. Et vous allez voir que c’est bien plus simple qu’on ne le pense, enfin… une fois qu’on le sait !

  • C’est la diminution de la sécrétion d’œstrogène et l’augmentation de la progestérone entre deux cycles qui est l’origine du syndrome pré-menstruel. Ces montagnes russes hormonales impactent sur les émotions, entraînent des douleurs, de l’anxiété et des sautes d’humeurs. La gestion des émotions est donc primordiale pour palier à ce phénomène.
  • La sensation de gonflement au niveau du ventre et des seins n’est pas du gras. Il s’agit de rétention d’eau qui va disparaître toute seule après vos règles.
  • Il y a de fortes chances pour que vous souffriez pendant cette période d’un ralentissement du transit intestinal. Et il faut savoir qu’un fèces pèse environ 400 gr sur la balance quand même.
  • Une sécrétion trop élevée de progestérone entraîne des sueurs et surtout une envie de sucre (oui oui elle vient de là cette fameuse envie de sucre !)
  • Lorsque qu’au cours du cycle les œstrogènes augmentent et que la progestérone diminue, cela peut entraîner une augmentation du poids de l’ordre de 1 à 3 kg en moyenne.
3 kilos !

Donc entre les œstrogènes qui perturbent à un moment du cycle et la progestérone qui entre en jeu à un autre moment, il est tout à fait normal que vous preniez du poids pendant vos règles. Mais cela n’est absolument pas irréversible (et puis surtout, ce poids repartira aussi vite qu’il est apparu).

Pourquoi les menstruation perturbent notre appétit ?

Plusieurs études ont montré que l’appétit des femmes est plus important la semaine précédant leurs règles. 

Pendant la phase où l’utérus se prépare à recevoir un éventuel embryon (entre le 11ème et le 28ème jour du cycle), la femme tend à manger plus, à faire des réserves en énergie et en nutriments, et cela quelle veuille ou non tomber enceinte.

Les émotions sont également très sollicités et mises à rude épreuve pendant les jours précédents les règles. Or nous pouvons avoir cette tendance à manger nos émotions tendance plutôt que de les gérer. Simplement parce qu’on n’a pas vraiment été formées pour gérer lesdites émotions.

Chez certaines femmes, et notamment les diabétiques, les fluctuations hormonales au cours du cycle peuvent impacter sur la glycémie. Or une hypoglycémie peut entraîner des fringales et des envies de sucres. Il est donc important de veiller à avoir une alimentation suffisante et équilibrée tout au long de son cycle.

Et cerise sur le gâteau, il semblerait que cela soit un “reste” de notre période femme des cavernes où les calendriers n’existaient pas et que l’augmentation de l’appétit était un signe annonciateur de grimpage de rideau dans la grotte. 

Comment ne pas prendre de poids pendant les règles ?

Voici quelques astuces pour limiter la prise de poids juste avant les règles :

  • boire suffisamment : le fameux 1,5L par jour
  • éviter de trop consommer de sel ou d’aliments trop salés
  • prendre conscience qu’on est plus une femme des cavernes et que si on tombe enceinte on n’a pas besoin de courir chasser le mammouth : le frigo et les placards seront bien plein en cas de besoin
  • écouter ses émotions et les accueillir
  • dormir suffisamment car le sommeil impacte sur le poids
  •  manger en pleine conscience si on succombe au sucre et en prenant le temps de déguster. On fait plaisir à ses petites hormones mais on le fait bien
  • pendant les règles, on compense les pertes en fer en consommant suffisamment de viande (rouge) et de poisson ou de légumes secs et de fruits oléagineux accompagnés de céréales complètes.
  • pour le transit : on mange suffisamment de fruits et de légumes crus
  • il est possible de fractionner l’alimentation lorsque vous avez des fringales
  • l’activité physique permet de mieux réguler les hormones et d’éviter l’effet montagne russe

Pour connaitre les 40 choses à éviter quand on veut perdre du poids, je t’invite à lire cet article.

Est-ce que les règles ont un impact sur ta faim et ton poids ? Comment tu le vis ?

A très vite,
Aline & Maurianne
#teamfeelingfood

%d blogueurs aiment cette page :